Partage par : X Great Danger X Publié le : lundi 14 septembre 2015

 

Un PC de gamer consomme un peu trop d’énergie par rapport à un PC normal ou une console de jeux vidéo.
Vous jouez sur un PC ? Vous avez une machine dont les caractéristiques sont impressionnantes ? Ceci vous concerne. D’après une étude publiée sur le journal Energy Efficiency, vous consommez une quantité incroyable d’énergie chaque année.
Selon les estimations des chercheurs qui ont publié celle-ci,  

« un PC de gamer typique (écran inclus) utilise approximativement 1 400 kWh/année, ce qui équivaut à l’énergie utilisée par dix consoles de jeux vidéo, six PC normaux ou encore trois réfrigérateurs ». 

Et là, ce ne serait qu’une moyenne. Les auteurs de l’étude expliquent que les plus grands joueurs peuvent facilement consommer le double chaque année.
Ainsi, alors que les PC gamers ne représentent que 2,5 % du marché des ordinateurs, en termes d’énergie, ceux-ci consommeraient 20 % du total consommé par les utilisateurs d’ordinateurs et de consoles de jeux vidéo.

Mais est-ce de votre faute ? Oui et non.

Contrairement à un PC normal ou du moins un PC utilisé normalement, le PC de gamer n’est pas seulement équipé de composants susceptibles de consommer beaucoup plus d’énergie, mais en plus de cela, lorsqu’il est utilisé pour jouer, il a logiquement besoin plus de ressources et donc consomme plus d’énergie que lorsqu’il est utilisé pour lire des e-mails.
Cependant, comme l’expliquent nos confrères de Motherboard, l’un des auteurs de cette étude, Evan Mills, de l’université Berkeley, a indiqué qu’actuellement, seuls les écrans et les boites d’alimentation ont des cotes d’efficacité en termes d’énergie, ce qui permet à un joueur conscient de choisir les produits les moins gourmands s’il assemble son PC lui-même.
Mais cela devrait aussi s’appliquer aux autres composants, comme la carte mère, le disque dur ou encore les périphériques. En effet, en choisissant soigneusement les composants d’un ordinateur et en modifiant quelques paramètres, il serait possible de réduire la consommation de 75 %. Pour aider à atteindre cet objectif, Mills a même créé un site web intitulé Greening the Beast.

Laisser un Commentaire

S'abonner au flux RSS

Recherche Rapide

Popular Post



|
|

Copyright © SoftMaroc 2016