Partage par : X Great Danger X Publié le : dimanche 10 juillet 2016


Facebook expérimente une nouvelle fonction qui permet le chiffrement des conversations de bout en bout dans Messenger. Mais elle est optionnelle.

La première messagerie de la galaxie Facebook à être passée au chiffrement de bout en bout était WhatsApp en avril 2016. Depuis, des rumeurs laissaient entendre que la firme de Menlo Park pourrait faire de même avec Messenger. Elles étaient dans le vrai puisque Facebook vient d’annoncer qu’il testait une nouvelle fonction répondant au nom de Conversation secrète.

Avec cette fonction, les conversations entre deux utilisateurs seront chiffrées de bout en bout grâce au même protocole - pas totalement infaillible - utilisé pour WhatsApp et développé par Open Whisper System. Mais à la différence de ce qui se passe sur cette messagerie, il faudra enclencher le mode Conversation secrète pour bénéficier de cet « anonymat ».

Avec ce chiffrement optionnel, Facebook essaye de résoudre le difficile dilemme du respect de l'intimité de ses utilisateurs et de l'accès à leurs conversations pour leur offrir toujours plus de services (dont les récents bots).

Une fois une Conversation secrète entamée, les messages ne sont visibles que par les deux interlocuteurs, sur un seul appareil et ne sont pas stockés sur les serveurs de Facebook. Pour l’entreprise, ce mode pourrait permettre d’échanger des informations sensibles comme un numéro de compte bancaire par exemple.



Autre particularité de cette fonction, l’expéditeur d’un message peut choisir le temps durant lequel celui-ci restera visible. Et l’un des interlocuteurs pourra aussi dénoncer du contenu « abusif » à Facebook, soit en lui envoyant directement le message incriminé ou en lui signalant son auteur.

Facebook précise également que ces conversations secrètes ne seront pas aussi « riches » que les conversations classiques. Les utilisateurs ne pourront en effet pas y échanger de GIF ou de vidéos. Ils ne pourront pas non plus se servir de la fonction de paiement. Quant aux stickers, ils devront être installés en local sur les smartphones des deux interlocuteurs, sinon le destinataire devra repasser par Facebook pour les voir. Exit le chiffrement donc.

En attendant de déployer la fonction plus largement au cours de l’été, Facebook poursuit le travail autour de cette nouveauté – notamment en ce qui concerne son design – et incite les testeurs à lui donner leur opinion.

Laisser un Commentaire

S'abonner au flux RSS

Recherche Rapide

Popular Post



|
|

Copyright © SoftMaroc 2018