Partage par : X Great Danger X Publié le : samedi 3 septembre 2016


Plus d'impartialité dans le choix des articles à mettre en avant. Voilà une tâche qu'il est difficile de confier à des humains, c'est précisément ce que reprochent des hommes politiques et certains médias américains à Facebook et son application Trending Topics.

Trending Topics : les algorithmes de Facebook mettent en avant un hoax

Aux Etats-Unis, Facebook a lancé le service Trending Topics qui vise à mettre en avant certaines actualités en fonction de leur popularité sur le réseau social et du taux de partage. Le souci est, que c'est une équipe humaine qui effectuait cette tâche, amenant de nombreuses critiques sur le « pouvoir » donné à Facebook et les possibles « parti pris » ou « censure » que des humains pouvaient appliquer sur l'actualité.

La nouvelle version proposée il y a quelques jours par Facebook était déshumanisée et des algorithmes devaient gérer cette tâche en toute neutralité, sauf qu'il n'aura pas fallu attendre longtemps pour déceler les failles du système, puisque Facebook s'est retrouvé à mettre en avant une fausse actualité durant de nombreuses heures.

Le réseau social s'est fait piéger par un hoax et a donc mis en avant une fausse actualité, propagée par un site Pro Donald Trump, qui affirmait que la chaîne de TV Fox News avait licencié sa présentatrice vedette Megyn Kelly pour sa proximité avec Hillary Clinton.

Facebook continue de défendre sa nouvelle version de Trending Topics malgré l'incident, en expliquant : « Notre objectif est de proposer Trending pour autant de personnes que possible, ce qui serait difficile à faire si nous nous appuyions uniquement sur des sujets résumés à la main ». Le réseau social conserve donc sa confiance dans les algorithmes.

Laisser un Commentaire

S'abonner au flux RSS

Recherche Rapide

Popular Post



|
|

Copyright © SoftMaroc 2018