YouTube s'attaque frontalement aux chaînes du câble et aux chaînes à péage, en lançant une offre qui va totalement s'affranchir de la télévision au format traditionnel. Baptisée YouTube TV, la nouvelle offre tout juste dévoilée par la plate-forme de vidéo de référence va ainsi, moyennant 35 dollars par mois, donner accès à un bouquet de chaînes généralistes,

sportives et d'information, de ABC en passant par NBC, Fox, CBS, MSNBC, Fox News, mais aussi Fox Sports et ESPN. Les plus pointilleux n'auront pas manqué de souligner l'absence des HBO, AMC et CNN, par exemple, mais il faut bien garder en tête qu'il s'agit là d'une offre de lancement, dans tous les cas vouée à évoluer avec le temps.

Accessible via une application dédiée, YouTube TV pourra être visionné par le biais d'un ordinateur, d'un smartphone, d'une tablette tactile et même d'un téléviseur relié à un Chromecast. Pour tenter de se démarquer un peu plus encore de ses concurrents,

le nouveau service parie sur la possibilité donnée à ses utilisateurs de jouir de recommandations personnalisés, d'enregistrer ses programmes favoris directement sur le cloud ou encore d'avoir accès à un système de replay, quand bien même cette dernière fonction ne sera pas accessible au lancement.

Uniquement destiné aux Etats-Unis dans un premier temps, YouTube TV pourrait par la suite se voir décliné en Europe, par exemple.

Andrew House, le Global Chief Executive de Sony Interactive Entertainment, a raison d'être heureux et de s'étendre dans la presse sur les résultats du PlayStation VR (PSVR), car depuis sa sortie mi-octobre, la marque en a écoulés près d'un million, 915000 pour les adeptes des comptes précis.

Réalité virtuelle : Sony s'approche du million de casques PlayStation VR vendus

Sony semble avoir trouvé la recette qui marche pour s'attaquer au marché de la réalité virtuelle, d'autant que l'entreprise est pile dans ses prévisions de ventes, ce qui rassurera les investisseurs. Espérons que Sony parviendra à rejouer dans la réalité virtuelle, le succès qu'il connait avec sa console de salon, car aux derniers chiffres la PlayStation 4 s'est vendue à 54 millions d'exemplaires dans le monde.

Il semble que le Nippon soit sur la bonne voie pour y parvenir, car l'entreprise pronostiquait passer le cap du million au mois d'avril et nous sommes début mars... Sony dispose donc d'un atout marketing important que la marque ne cessera de marteler, comme elle l'a fait avec la PS4 face à la Xbox One, la guerre des chiffres !

En effet, aucun autre grand constructeur n'a pour l'instant souhaité officialiser les chiffres de ses ventes, que cela soit chez HTC et son Vive ou chez Oculus avec le Rift, les portes-paroles restent pour le moment très discrets sur le sujet.

Des analystes de marché estiment que l'Oculus Rift se serait vendu à 243000 exemplaires et que le casque HTC Vive se serait écoulé à 420000 exemplaires. Sony aurait donc une sérieuse longueur d'avance...

La raison de ce succès n'est pas à chercher très loin, il suffit de regarder l'étiquette sur la boîte, car lorsque l'on voit un casque HTC Vive à 900 euros ou un Oculus Rift à 650 euros, tarifs auxquels il faut généralement ajouter l'investissement d'un nouveau PC portable très souvent au-dessus des 1000 euros, Sony a bien fait de proposer un prix inférieur...


La messagerie Gmail aussi pratique soit-elle, comme de nombreux services, est bridée et lorsque l'on souhaite par exemple recevoir un gros fichier elle ne permet pas de la faire. Jusqu'à aujourd'hui, il n'était pas possible de recevoir un fichier de plus de 25 mo, ce qui pouvait parfois poser quelques soucis.

Gmail permet de recevoir des pièces jointes de 50 Mo

Google propose bien Google Drive pour envoyer des fichiers volumineux, mais cette configuration n'est pas forcément pratique car on peut disposer de Gmail et pas forcément de Drive et vice et versa... L'entreprise a d'ailleurs souligné à ce sujet : « Bien que Google Drive offre un moyen pratique pour partager des fichiers de toute taille, parfois on a besoin de recevoir de gros fichiers directement en pièce-jointe d'un mail ».

Gmail permettra d'ici quelques heures de recevoir des pièces jointes de 50 Mo, au lieu des 25 Mo actuels. En revanche, la messagerie ne changera rien concernant les envois, il faudra toujours se contenter des 25 Mo.

Pour envoyer des pièces jointes plus volumineuse, et sans drive, il reste de très nombreuses alternatives de services de stockage en ligne, comme Dropbox, One Drive ou des sites comme WeTransfer ou Smash. Toutes d'excellentes solutions pour envoyer une grosse vidéo, des photos ou des présentations Powerpoint un peu trop chargées.

S'agit-il d'un début de changement de stratégie chez Google, afin de permettre des échanges de fichiers plus simplement, notamment dans un monde où la vidéo et la photo sont de plus en plus omniprésentes.

Un groupe de chercheurs a réussi à pirater un ordinateur grâce au voyant d'un disque dur ! Il s'agit d'une technique relativement hallucinante, pourtant ces derniers ont pu récupérer les données d'un PC non connecté, en faisant clignoter le voyant d'activité du disque dur.

Ils piratent un PC hors réseau via la LED du disque dur

Cette prouesse a été réalisée par l'université Ben Gourion, où une équipe spécialisée dans les piratages sur les ordinateurs hors réseaux a démontré que n'importe quel élément d'un système informatique peut constituer une faille importante. Le scénario que les scientifiques ont mis au point est digne d'un James Bond ou d'un « Mission impossible ».

En effet, pour pirater l'ordinateur non connecté à un réseau, ces derniers ont d'abord installé un malware. Pour infecter ce dernier il est alors nécessaire qu'un employé insère une clé USB malgré les consignes de sécurité de son entreprise ou que lors d'une opération de maintenance ou de mise à jour, le malware se trouve sur l'un des périphériques de stockage qui sera utilisé.

Une fois le malware dans l'ordinateur, ce dernier recherche des informations ciblées par les pirates et il les convertit en signaux lumineux. Le malware utilise alors le voyant d'état du disque dur qui se trouve souvent à l'avant des PC pour envoyer les données sous forme de clignotements, il suffira ensuite d'attendre la nuit pour détecter plus aisément ces signaux à travers une fenêtre, soit avec une mini caméra, soit avec un drone.

Un piratage très élaboré offrant un débit de 4 kbit/s

Une fois la séquence vidéo récupérée les chercheurs ont alors pu reconvertir les signaux lumineux en données. Ce piratage est relativement discret car même avec une personne devant le PC en train de travailler, personne ne se posera la question de savoir pourquoi le voyant clignote.

Certains d'entre vous se diront, n'importe quoi, avec cette technique on ne risque pas d'extraire grand chose, et pourtant... Les scientifiques sont parvenus à atteindre un débit de 4 kbit/s. C'est probablement le plus gros débit à ce jour pour un ordinateur non connecté à un réseau et cette technique devrait intéresser de nombreux pirates.

Décidément à ce rythme on va emballer son ordinateur dans du scotch, car une nouvelle fois c'est du ruban adhésif qui est conseillé pour lutter le plus efficacement contre ce type de piratage.

Voilà une demi-bonne nouvelle qui ravira les propriétaires d'iPhone ! Apple vient d'opérer une réelle détente concernant son programme de garantie. Aujourd'hui, si vous cassez votre écran vous avez deux options, soit vous passez par Apple et cela vous coûte un bras, soit vous passez par un réparateur tiers ou faites appel à vos dons de réparateur pour changer l'écran, mais vous sortez du programme de garantie.

Apple assouplit son programme de garantie constructeur

Les choses sont sur le point de changer, car d'après le site MacRumors, qui a mis la main sur une note interne, aux Etats-Unis et au Canada, un changement d'écran en dehors du cadre de la marque, ne fera plus perdre la garantie constructeur aux propriétaires. Pour l'instant, on ne sait pas si d'autres pays seront concernés par cette décision, mais il est fort probable que oui.

Il faut toutefois être prudent avec cette annonce, car si Apple opère une détente en permettant de faire réparer son iPhone ailleurs, tout en continuant de bénéficier de la garantie constructeur, cela se fera avec quelques contraintes, qui finalement en reviennent au même aurait-on presque envie de dire.

En effet, une fois réparé, si vous avez un jour un problème avec votre iPhone, le nouvel écran ne bénéficiera pas de la garantie (jusque-là, c'est de bonne guerre). En revanche, si une panne peut avoir été causée par ce changement d'écran, les pièces concernées sortiront du programme de garantie.

De plus, si le technicien Apple ne peut pas suivre la procédure standard de démontage de l'iPhone, à cause de ce remplacement d'écran, il facturera l'opération, car cela n'entrera pas non plus dans le domaine de la garantie constructeur.

Pour résumer, changer l'écran de son iPhone par un tiers ou soi-même n'annule plus la garantie d'après Apple, mais presque !

La cybercriminalité russe étend son champ d'action avec le malware Xagent. Déjà éprouvé sur Windows, Android, Linux et dernièrement iOS, il a maintenant été détecté sur Mac et provoque des failles de sécurité de taille : vol de mots de passe, captures d'écran et récupération de sauvegardes, entre autres.

APT28 est à l'origine du malware Xagent qui menace la sécurité des Mac et iPhone

Derrière le malware Xagent se cache le groupe de cybercriminels russes APT 28, connus aussi sous le nom de Fancy Bear et d'une dizaine d'autres appellations. Officiant depuis 2007, on peut dire que le groupe russe a acquis une certaine notoriété dans le monde du cyberespionnage : il serait notamment à l'origine du piratage de TV5 Monde en 2015 et plus récemment aurait rendu public des documents du Parti démocrate juste avant les dernières élections américaines, faisant peser sur eux des soupçons de complot, quant à l'élection de Donald Trump.

Mode de fonctionnement et failles de sécurité du malware Xagent

L'information nous est donnée par Bitdefender, expert en solutions de sécurité logicielle. A priori, l'organisation des cybercriminels russes est parfaitement méthodique et les attaques sophistiquées. La technique utilisée est généralement déployée par le biais de fausses URL, imitant des domaines Apple, ou de faux e-mails, avec une cohérence sociale parfaite pour l'utilisateur, l'incitant au clic.

Une fois mordu à l'hameçon, la mécanique se met en place avec l'installation du malware Xagent, qui va permettre d'analyser la configuration du Mac, de récupérer des mots de passe, d'exécuter des lignes de commande, de récupérer des copies d'écran. La cerise sur le gâteau du virus, c'est la possibilité de récupérer des sauvegardes d'iPhone stockées sur l'ordinateur par le biais d'iTunes.

Point positif néanmoins, le malware ne peut toutefois pas accéder aux données de l'iPhone. Bitdefender n'a pas encore appréhendé tous les aspects du malware et continue de travailler sur les origines et les méthodes de fonctionnement de Xagent, prêt à menacer la sécurité de vos Mac et iPhones.


All Video Call Recorder est un outil qui vous permet d'être rapidement en mesure d'ouvrir l'appel visuel et d'enregistrer votre conversation avec une personne ou un groupe de personnes est très précieuse.

Si une conversation commence à devenir intéressant tout simplement l’enregistrer.

All Video Call Recorder activer d’enregistrer n’importe quel chat vidéo (imo, tango, whatsapp, facebook, Messenger, oovoo ou ICQ), enregistrer sur l’appareil et facilement partager ou stocker.

Ne jamais oublier les détails d’une conversation à nouveau. Être capable de loin des conversations de fichier est un atout très précieux.

Nous avons construit All Video Call Recorder est un utilitaire robuste la polyvalente et simple à utiliser. Pas de tâtonnement ou questionnement comment démarrer l’enregistrement.

All Video Call Recorder effectivement enregistre tous les détails de la conversation des deux côtés et conserve vos fichiers « enregistré audio et vidéo » à l’emplacement voulu dans le format .mp4.

Transfert importants fichiers enregistrés à l’un de l’appareil qui prend en charge les fichiers au format .mp4 et emporter avec vous partout où vous allez.

L'application fonctionne avec ou sans Root sur la plupart des téléphones et des tablettes pour les appareils fonctionnant sous Android 5.0 +.

Enregistrement audio : Pour enregistrer un appel vocal, s’il vous plaît assurez-vous que vos haut-parleurs sont sur.

Si l’application n’enregistre pas suivre tout d’abord de cette courte vidéo : https://youtu.be/W7j9Y1yUgdo

All Video Call Recorder est simple à utiliser et se cache derrière une interface utilisateur intuitive intelligent.



Un jeune cinéaste néerlandais, encore étudiant a eu une idée originale, espionner le quotidien d'un voleur de téléphone en l'espionnant depuis l'objet du délit... Anthony van der Meer, le jeune étudiant en cinéma a en effet tout fait pour se faire voler son téléphone flambant neuf, afin de pouvoir espionner son voleur via une application dans le smartphone.

Vidéo Find my Phone : le triste quotidien d'un voleur de téléphone

Le jeune homme avait acheté un HTC, dans lequel il avait installé l'application Cerberus, destinée à géolocaliser l'appareil et savoir tout ce qui se déroule dans le terminal à distance. Anthony van der Meer a tout fait pour attirer l'attention des voleurs, jusqu'à ce qu'un jour son vœux le plus cher se réalise : un voleur lui subtilise son smartphone dans le métro d'Amsterdam.

Un fait divers, comme il en existe beaucoup puisque la police néerlandaise a expliqué que 17 téléphones sont volés chaque jour dans la capitale et 300 dans le pays.

Il a donc espionné son voleur via Cerberus et a pu le suivre à la trace, étudier ses faits et gestes, consulter ses SMS, découvert qu'il passait un bon moment sur le téléphone rose, visionner ses contacts téléphoniques, etc. Il a également pu écouter le voleur à distance grâce au micro, pris des photos, réalisées des vidéos, etc.

Le tout a ensuite été monté sous la forme d'un court métrage baptisé Find my Phone, on vous laisse regarder !




S'il est désormais possible de jailbreaker iOS 10, il n'en demeure pas moins que la solution actuellement proposée se destine uniquement aux utilisateurs les plus chevronnés. Mais plutôt que de bouder leur plaisir, les utilisateurs d'iOS ne jurant que par Cydia et ses tweaks pourront se dire que c'est là un premier pas vers une solution plus stable, mais aussi bien plus "user-friendly".

Le jailbreak en question, mis sur pieds par Luca Todesco (aka qwertyoruiop) après avoir étudié une poignée de failles du système d'exploitation mobile d'Apple repérées par la team Projet Zero de Google, va en effet prendre l'allure d'une solution "tethered" qui va donc se désactiver d'elle-même dès lors que l'appareil sur lequel elle a été installée va redémarrer.

Et c'est sans parler du fait que le jailbreak ne propose pas la moindre version fonctionnelle du module MobileSubstrate, justement exploité par la plupart des tweaks pour fonctionner. Compatible avec les iPhone 6s et iPhone 7 sous iOS 10.1 ou iOS 10.1.1 (le fonctionnement sous iOS 10.2 n'est pas assuré), le jailbreak va devoir être activé par l'utilitaire Cydia Impactor. Avis aux courageux !


La commission européenne a une nouvelle fois interpellé Facebook ces dernières heures et cette fois, ce n'est pas pour un problème de confidentialité des données des utilisateurs, ni un problème de modération des contenus racistes ou haineux, mais pour avoir confié des données trompeuses aux autorités européennes dans le but d'obtenir le feu vert de l'Europe concernant le rachat de WhatsApp.

Facebook accusé d'avoir trompé l'Europe lors du rachat de WhatsApp

Margrethe Vestager, la commissaire à la concurrence a expliqué : « Les sociétés sont tenues de fournir des informations exactes à la Commission », ajoutant qu'en 2014 Facebook avait déclaré « qu'il n'était pas en mesure d'associer automatiquement et de manière fiable ses comptes d'utilisateurs avec ceux de WhatsApp ». L'Europe vient pourtant de découvrir que « cette possibilité technique existait déjà en 2014 ».

Facebook dément avoir cherché à tromper la commission européenne et affirme : « Tout au long du processus, nous avons fourni des informations précises à propos de nos capacités techniques et de nos intentions ».

Mark Zuckerberg souligne également qu'il est: « confiant qu'un examen complet des faits confirmera qu'il a agi en bonne foi ». L'entreprise a désormais jusqu'au 31 janvier 2017 pour répondre officiellement à la Commission.

Facebook risque une amende d'1% de son chiffre d'affaires

En cas de condamnation, si les faits sont avérés et que Facebook et WhatsApp n'ont pas joué le jeu pour ne pas mettre en avant leur stratégie réelle, le réseau social risque une lourde amende pouvant s'élever à 1% de son chiffre d'affaires. Sachant qu'en 2015, Facebook a déclaré 17,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires, c'est donc une amende de 179 millions de dollars que pourrait encourir le réseau social.

L'Europe avait d'ailleurs mené une action contre WhatsApp au mois de septembre et obligé la messagerie à cesser le transfert de ses données vers les serveurs de Facebook.

Depuis le mois de novembre ces transferts ont cessé, car aucune des deux entreprises n'avaient pris le soin de prévenir les utilisateurs pour solliciter leur consentement et surtout, les deux entreprises américaines avaient juré que jamais elles ne communiqueraient les données confidentielles de leurs utilisateurs. Des promesses oubliées seulement quelques mois après le rachat...
Recherche Rapide

Popular Post



|
|

Copyright © SoftMaroc 2016