Coronavirus : comment fonctionne le pistage des malades de Google et Apple - SoftMaroc - Toutes les actualités informatique et Hi-Tech
Tendance
15 avril 2020

Coronavirus : comment fonctionne le pistage des malades de Google et Apple


Google et Apple travaillent actuellement sur une API de tracking et de contact tracing. Grâce à elle, les gouvernements pourront via une application et une connexion Bluetooth pister les malades, et alerter les personnes saines en cas de contact avec quelqu’un infecté. En outre, la durée du contact sera également déterminée.

Nous vous en parlions dans nos colonnes ce matin-même, Google et Apple pourraient aider à pister les contacts avec les malades du Covid-19. Les deux géants travaillent actuellement de concert sur le développement d’une API. Cette interface de programmation facilitera le travail des gouvernements, qui souhaitent développer une application de tracking médical.

En France, cette API pourrait par exemple accélérer le développement de StopCovid, l’application de traçage médical du gouvernement français. Cette technologie permettra donc de faire du « contact tracing », autrement dit du pistage de contacts.

Via le Bluetooth, les utilisateurs pourront voir s’ils ont été en contact rapproché avec une personne atteinte par le virus, et pendant combien de temps. Une information essentielle, puisque plus la durée de contact est longue, plus les chances d’infection augmentent.

Seulement, l’utilisation du Bluetooth dans cette API est problématique sur plusieurs points d’après plusieurs spécialistes interviewés par le site The Verge.

Les difficultés du Bluetooth


En premier lieu, Google et Apple ont dû trouver une solution pour passer outre la relative fiabilité des signaux Bluetooth. La portée maximale du Bluetooth est d’environ 9 mètres. Et comme le précisent nos confrères de The Verge, le signal est binaire et non relatif. Pour imager, disons que le signal peut seulement dire « ces deux téléphones se sont rapprochés » et non « ce téléphone était exactement à deux mètres de cet autre téléphone ».

Cette caractéristique soulève une inquiétude : la multiplication des faux positifs. Concrètement, ce sont des cas où vous êtes à proximité d’une personne qui a signalé être infectée, sans pour autant être assez proche pour attraper la maladie. Pour éviter aux utilisateurs d’être bombardés de fausses alertes de proximité, Apple a une solution : prendre en compte la durée d’exposition.

Si vous restez 5 minutes ou plus auprès d’une personne infectée, l’application considérera cet événement comme un « vrai » contact prolongé et potentiellement dangereux. De quoi différencier le simple joggeur qui passe dans la rue à un cas plus problématique.

Prendre en compte la durée de contact sera utile dans plusieurs situations : dans une file d’attente au supermarché, dans les transports en commun, dans les entrepôts, en clair dans tous les endroits encore fréquentés pendant la pandémie. Il faudra évidemment voir cette API en action pour s’assurer de son utilité et de son efficacité.

Source : Cette information et actualité qui a suscité notre intérêt, a été publiée par Kevin Dachez sur le site phonandroid.com que nous remercions. il nous a semblé pertinent de vous en faire profiter.
Coronavirus : comment fonctionne le pistage des malades de Google et Apple Reviewed by SoftMaroc on 09:14 Rating: 5 Google et Apple travaillent actuellement sur une API de tracking et de contact tracing. Grâce à elle, les gouvernements pourront via une ...



Aucun commentaire: