On peut facilement berner les internautes sur Instagram - SoftMaroc - Toutes les actualités informatique et Hi-Tech
Tendance
30 juin 2018

On peut facilement berner les internautes sur Instagram



Il semblerait qu’on peut facilement berner les internautes en ligne actuellement, notamment sur les réseaux sociaux. On peut rapidement se faire un nom sur ces plateformes, que l’on dise la vérité ou pas. Daryl Aiden Yow l’a bien compris et il en a profité pour induire ses followers en erreur sur Instagram.

Dary Aiden Yow a fait croire qu’il menait la belle vie sur Instagram. Les photos qu’il y publiait lui ont fait gagner beaucoup d’abonnés, 100 000 en tout.

Tout le monde croyait qu’elles provenaient de son portfolio, car il se présentait comme un excellent photographe et un vidéaste surbooké. Pourtant, aucun de ses clichés n’était le sien. Il se servait principalement des photos issues de banques d’images.

Un faux influenceur sur Instagram

Dary Aiden Yow est un nom connu dans le monde de la photographie et de la vidéo à Singapour à cause des magnifiques photos qu’il publiait régulièrement sur son compte Instagram.

Il se présentait même comme un influenceur dans ce domaine à cause de sa popularité. Sa relation avec la blogueuse de mode, Andrea Chong (très connue à Singapour) l’a encore plus propulsé sous les feux de la rampe.

Les médias locaux se le sont arraché pour connaître ses secrets avec ses 100 000 abonnés sur Instagram. L’humilité n’étant pas son fort, il vantait ouvertement en public son talent en tant que photographe le plus souvent. Et l’on pourrait bien le croire si on se réfère à la qualité chromatique, du cadrage et la beauté saisissante des photos qu’il publie.

Le scandale a tout de même éclaté au grand jour, quand un lecteur de Mothership lui a envoyé un message traitant le travail de Yow de plagiat. Son équipe a immédiatement mené sa petite enquête et elle a découvert que les clichés postés sur son compte Instagram étaient tirés notamment de Shutterstock et Unsplash, des banques d’images très célèbres.

Des images volées

Non seulement Yow utilisait des articles de banques d’images, il volait carrément des œuvres d’autres photographes, sans jamais mentionner leurs noms ni leur donner du crédit pour leur travail. C’est ce qu’a aussi dévoilé cette investigation de Mothership.

Grâce à ses images volées, il a pu décrocher de réels contrats de travail si l’on en croit ses paroles. Il a eu l’occasion d’animer de nombreux ateliers avec de grandes compagnies comme Oppo et Sony.

C’est le 21 juin dernier que Mothership a publié son article concernant ce soi-disant photographe. Il s’en est rendu compte et il a voulu se défendre publiquement en accordant un interview à MustShareNews, un média local en disant qu’il a payé pour les images des banques de photos.

Cependant, il a finalement changé d’avis et a supprimé toutes les photos de son compte Instagram quelques jours après. Il a publié à la place une image noire suivie d’une longue excuse auprès de ses fans. Une image plus de 5 000 mentions J’aime. Il a aussi mis hors ligne son site web et a effacé son lien dans la description de son profil sur Instagram.

Source : Cette information et actualité qui a suscité notre intérêt, a été publiée sur le site erenumerique.fr que nous remercions. il nous a semblé pertinent de vous en faire profiter.
On peut facilement berner les internautes sur Instagram Reviewed by X Great Danger X on 21:10 Rating: 5 Il semblerait qu’on peut facilement berner les internautes en ligne actuellement, notamment sur les réseaux sociaux. On peut rapidement...



Aucun commentaire: