Le fonctionnement de l’affichage tête haute expliqué - SoftMaroc - Toutes les actualités informatique et Hi-Tech
Tendance
9 septembre 2018

Le fonctionnement de l’affichage tête haute expliqué



Avez vous déjà entendu parler de ce dispositif que l’on nomme affichage tête haute ? Appelée HUD ou Head Up Display en anglais, cette technologie utilisant la réalité augmentée fait débat de nos jours. Instrument très utile pour certains, gadget hors de prix pour d’autres, l’affichage tête haute divise. Avant de revenir sur les points historiques et sur l’utilisation de l’HUD à l’heure actuelle, il est d’abord nécessaire d’expliquer les bases.

Qu’est ce que l’affichage tête haute ?

L’affichage tête haute est une technologie utilisant l’AR qui projette sur le pare brise d’un véhicule des informations importantes liées à la conduite. Le conducteur peut personnaliser son affichage à sa guise, en ne gardant que ce dont il a besoin. Cet affichage permet notamment de ne pas quitter la route des yeux quand l’automobiliste souhaite consulter des informations relatives à la conduite. En effet, l’HUD projette les informations nécessaires dans son champ de vision, généralement en bas, pour ne pas trop le gêner.

Aujourd’hui, cette technologie ayant gagné en maturité est personnalisable à souhait. Vous pouvez y inclure des éléments comme la vitesse, le GPS, la limitation de vitesse sur le parcours, le franchissement ou non de ligne ou encore la distance entre un véhicule et celui qui le précède. Il est même possible de paramétrer la couleur de l’affichage, la hauteur ou encore l’intensité de l’éclairage. En somme, tout va dépendre des goûts du conducteur et ce qu’il souhaite voir apparaître sur son affichage.

Cependant, cette fonction est encore peu répandue de nos jours. En effet, elle est principalement réservée aux modèles de voiture haut de gamme. De plus, elle est généralement proposée en option à un prix assez élevé, qui peut atteindre 1 500 € pour certains modèles.

L’affichage tête haute sur une Land Rover

Comment fonctionne cette technologie ?

Pour que le conducteur puisse voir l’affichage tête haute, il faut superposer les informations nécessaires au pilotage sur l’environnement extérieur. Pour transmettre les informations fournies par l’ordinateur de bord de la voiture à la vision du conducteur, on utilise généralement un petit projecteur. Ce dernier va afficher les informations numérisées au préalable sur un ou plusieurs miroirs semi-transparents ou directement sur le pare brise du véhicule.

Il va falloir maintenant jouer avec la réflexion de la lumière et les angles de projection pour que l’image ne soit pas vue par les autres voitures. Les miroirs semi-réfléchissants vont servir à projeter les images vers le conducteur. Ce dernier verra donc les informations devant lui, flottant dans les airs et situées à plusieurs mètres devant lui. A noter que même au sein de l’habitacle, le conducteur sera le seul à percevoir cette image.

Pour avoir un affichage parfait, le miroir est généralement incliné à 45° et le champ visuel est de l’ordre de 20°. Cet affichage doit être bien visible, quelques soient les conditions extérieures en matières de luminosité, de jour comme de nuit. Avant d’acheter un dispositif d’affichage tête haute, il faut bien vérifier sa qualité. En effet, certains dispositifs ne sont pas visibles en plein soleil, ce qui rend inutile son utilisation.

Avec un tel dispositif, il est possible de projeter autant d’images que l’on souhaite. Cependant, les constructeurs ont choisi de restreindre le nombre d’informations sur l’affichage et ce dernier ne dépasse pas la taille d’une feuille A5, soit 14cm x 21cm, pour éviter de masquer la route.

Schéma de l’affichage tête haute simplifié

L’histoire de l’affichage tête haute

L’affichage tête haute ne provient pas de l’automobile mais du monde de l’aviation, et plus particulièrement de l’aviation militaire. En effet, les pilotes doivent observer leurs ennemis, esquiver des obstacles et réaliser leur mission tout en assurant le pilotage et en vérifiant les informations transmises par le tableau de bord.
La technologie permettait aussi de réduire la fatigue visuelle des pilotes d’avions de chasse, devant réaliser plusieurs tâches en même temps. Au départ, l’affichage tête haute consistait à faire réfléchir les informations sur la verrière du cockpit à l’aide d’un miroir. Le système, apparu au début des années 70, a ensuite équipé l’aviation civile, puis les voitures à partir des années 80.
Pour retrouver une trace d’un affichage tête haute dans le monde de l’automobile, il faut remonter à 1988. A cette époque, General Motors avait décidé d’équipier la Pontiac Grand Prix d’un HUD de série. D’ailleurs, ce fut le premier constructeur automobile à utiliser cette technologie. A l’époque, ce système n’avait pas connu un franc succès, étant peu pratique et encombrant. Il a fallu attendre la Corvette C5 en 1999 pour voir le retour de l’affichage tête haute dans l’automobile.
Aujourd’hui, la technologie s’est perfectionnée et il est possible d’afficher de plus en plus d’informations. Cependant, même en étant devenue plus fiable et légère, peu de constructeurs l’utilisent. On peut la retrouver notamment chez Peugeot/Citroën, Mazda, Toyota, BMW ou encore chez Audi. Cette technologie équipe des modèles tels que la Peugeot 3008, la Citroën C6 ou la BMW X1.

Un exemple d’affichage tête haute dans l’aviation

Les différents modèles d’affichage tête haute

Il y a plusieurs façons d’afficher les informations dans le champ de vision du conducteur. Nous avons vu précédemment la version embarquée au sein des véhicules, mais il existe aussi des boîtiers que vous pouvez acheter séparément. Vous pourrez les retrouver dans les magasins spécialisés comme Norauto ou encore sur le site des constructeurs automobile.

Certains modèles comme le Speed Visio de Valeo permettent de recréer cet affichage. Il est très simple d’utilisation et d’installation : pas besoin de le connecter à la voiture, il suffit juste de le placer dans le champ de vision du conducteur. Pour fonctionner, il utilise la technologie GPS : le satellite calcule en permanence la vitesse du véhicule. En revanche, ce dispositif ne fonctionne pas quand la voiture entre dans une zone peu couverte par les satellites, comme dans un tunnel par exemple.

D’autres constructeurs ont trouvé la parade. C’est le cas de l’entreprise X6 et de son produit nommé Focus. Elle propose un support doté d’une lamelle de verre semi-transparente et d’un emplacement pour mettre son smartphone. Concrètement, le smartphone fait office d’ordinateur de bord et la lamelle permet de projeter l’information devant le conducteur. Ce produit est compatible avec la plupart des smartphones et est accessible financièrement, mais il faut télécharger plusieurs applications pour avoir les informations.

Le X6 Focus, un affichage tête haute qui utilise les smartphones

L’affichage tête haute : gadget ou véritable outil ?

Pour terminer cet article, nous allons voir si l’affichage tête haute a réellement sa place dans une voiture. La plupart des constructeurs assurent que cet outil est vraiment utile à la conduite, notamment pour la sécurité du conducteur. En revanche, certains pensent qu’il s’agirait d’une distraction et non d’un outil nécessaire.

L’affichage tête haute, un outil avant tout sécuritaire

Il est important de rappeler qu’un automobiliste perd environ 1 seconde à chercher et à lire une information sur son tableau de bord. Pendant cette seconde où le conducteur ne regarde plus la route, le véhicule parcourt 14 mètres s’il roule à 50 km/h ou 36 mètres s’il roule à 130 km/h ! Avec l’affichage tête haute, le risque d’accident est donc moins important, le conducteur ne quittant pas la route du regard. Il peut aussi l’aider à évaluer les distances entre lui et un véhicule qui le précède.
On peut aussi rappeler qu’à l’ère des smartphones et objets connectés, le temps passé à ne pas regarder la route augmente considérablement. L’affichage tête haute pourra donc pallier à ce problème, en affichant directement les notifications nécessaires dans le champ de vision du conducteur.

De plus, comme pour les pilotes d’avions de chasse, l’affichage tête haute permettrait de réduire la fatigue visuelle des conducteurs. En effet, à chaque regard sur le tableau de bord, le conducteur doit réadapter sa vue pour la route, ce qui est fatigant après plusieurs heures de conduite.
L’affichage tête haute peut aussi être utile pour une conduite de nuit. C’est d’ailleurs l’utilité de cette technologie embarquée dans les modèles signés Cadillac. Son but est d’aider l’automobiliste à conduire en nocturne, en pouvant notamment le maintenir éveillé durant le trajet.

L’affichage tête haute indiquant la distance entre deux voitures

L’argumentaire de l’opposition : la distraction du conducteur

Cependant, l’affichage tête haute n’a pas que des avantages. Tout d’abord, le prix élevé de ce dispositif, proposé généralement en option, interroge les automobilistes quand à sa réelle utilité. Tout le monde ne peut pas s’offrir cette option, ce qui renforce le côté gadget dans l’imaginaire collectif.
De plus, on peut se poser la question de la distraction au volant. En effet, comme vu précédemment, on peut afficher tout type d’information sur cet affichage, de la vitesse aux indications GPS. Cependant, ces informations, directement implantées dans le champ de vision du conducteur, peuvent aussi l’attirer et provoquer des moments d’inattention.

On peut aussi mentionner le nombre croissant d’informations disponibles sur l’HUD. En effet, des informations comme la musique écoutée ou encore un SMS reçu peuvent nuire à la conduite. Il est donc nécessaire de n’afficher que des informations réellement utiles à la conduite, et non pas des outils gadget qui peuvent distraire le conducteur, comme ce qui est prévu chez certains constructeurs.
Enfin, il convient de rappeler que les conducteurs d’avions de chasse ont reçu une formation à l’affichage tête haute. En revanche, ce n’est absolument pas le cas des automobilistes. Il pourrait être utile à l’avenir de préparer les jeunes conducteurs à l’utilisation de cette technologie.

Un exemple d’affichage tête haute qui pourrait distraire les automobilistes

Finalement, il est difficile de se faire une idée sur le sujet, car l’outil est intéressant mais difficilement accessible. Le plus simple serait tout simplement de l’essayer. D’ailleurs, si vous avez déjà

Source : Cette information et actualité qui a suscité notre intérêt, a été publiée sur le site 360natives.com que nous remercions. il nous a semblé pertinent de vous en faire profiter.
Le fonctionnement de l’affichage tête haute expliqué Reviewed by Portail SoftMaroc on 02:25 Rating: 5 Avez vous déjà entendu parler de ce dispositif que l’on nomme affichage tête haute ? Appelée HUD ou Head Up Display en anglais, cet...



Aucun commentaire: