Google a bien versé 105 M$ à deux cadres accusés de harcèlement - SoftMaroc - Toutes les actualités informatique et Hi-Tech
Tendance
13 mars 2019

Google a bien versé 105 M$ à deux cadres accusés de harcèlement



En plus d'être accusé d'avoir cherché à cacher des affaires de harcèlement sexuel ayant impliqué certains de ses cadres dirigeants, dont le père d'Android Andy Rubin, Google a signé de gros chèques à ses ex-salariés lors de leur départ.

Google a reconnu auprès de The Verge avoir accepté de verser 90 millions de dollars à Andy Rubin ainsi que 45 millions de dollars à Amit Singhal lors de leurs départs respectifs de la firme, et ce, alors qu'ils étaient accusés de harcèlement sexuel.

La somme effectivement versée à Amit Singhal a par la suite été revue à la baisse. Pénalisé pour avoir rejoint un concurrent (en l'occurrence Uber), il n'a finalement touché "que" 15 millions de dollars de la part de Google.

Les chiffres dévoilés par les journalistes de CNBC ont été confirmés, et il s'avère que la direction d'Alphabet Inc. a signé pour le versement de 135 millions de dollars aux deux cadres en question.

Plus précisément, c'est le Leadership Development and Compensation Committee qui a validé ces versements, à l'issue d'un débat qui aurait été largement influencé par les prises de position de Larry Page, Sergey Brin et Eric Schmidt en faveur de Rubin et Singhal.

Ces révélations sont faites grâce aux documents d'un procès en cours, intenté par des actionnaires de Google à l'encontre de la firme qu'ils accusent de manquement à son obligation fiduciaire, d'abus de pouvoir et d'enrichissement sans cause.

Les avocats des plaignants demandent notamment à ce que la manière dont les cas de harcèlement sexuel sont gérés soit revue à l'avenir, et réclament des dommages punitifs (sans qu'aucune somme ne soit précisée).

Dans leur plainte, ils citent les propos tenus par un employé de Google qui n'est pas identifié : "Lorsque Google cache le harcèlement et passe l'éponge, cela contribue à créer un environnement dans lequel il n'est pas sain de rapporter de mauvais comportements. Les gens se disent que rien ne se passera, ou pire, que les hommes recevront un chèque et que les femmes seront écartées."

Une vision des choses écartée d'un revers de manche par la déclaration envoyée par Google à The Verge, dans laquelle il est écrit : "Tout comportement sérieusement inapproprié a des conséquences graves chez Google (…)

Ces dernières années, nous avons opéré de nombreux changements à nos lieux de travail et significativement durci notre politique concernant les comportements inappropriés de la part de personnes en position d'autorité."

Source : Cette information et actualité qui a suscité notre intérêt, a été publiée sur le site lesnumeriques.com que nous remercions. il nous a semblé pertinent de vous en faire profiter.
Google a bien versé 105 M$ à deux cadres accusés de harcèlement Reviewed by SoftMaroc on 10:00 Rating: 5 En plus d'être accusé d'avoir cherché à cacher des affaires de harcèlement sexuel ayant impliqué certains de ses cadres dirigea...



Aucun commentaire: