Le piratage d’Outlook/Hotmail est pire que prévu : les hackers ont pu lire les e-mails des utilisateurs - SoftMaroc - Toutes les actualités informatique et Hi-Tech
Tendance
18 avril 2019

Le piratage d’Outlook/Hotmail est pire que prévu : les hackers ont pu lire les e-mails des utilisateurs


Le piratage d’Outlook et Hotmail est plus grave que prévu. Microsoft a reconnu aujourd’hui que les hackers ont pu accéder au contenu des e-mails, alors que le groupe affirmait l’inverse ce week-end.

À l’origine, Microsoft expliquait que des hackers ont eu accès pendant trois mois à de multiples comptes d’utilisateurs et ont pu avoir l’adresse e-mail des comptes, les noms des dossiers, les titres des e-mails et les noms attribués aux autres adresses e-mail. Ce hack a eu lieu à cause des identifiants d’un employé d’Outlook qui ont été obtenus par les hackers.

Depuis, Motherboard a révélé que des hackers ont pu lire les e-mails. Des captures d’écran ont été partagées à Microsoft, qui a admis que le piratage était pire que prévu. Selon le groupe, 6% des utilisateurs concernés par le hack ont pu voir leurs e-mails être consultés par les hackers. Microsoft ne dit pas combien de personnes représentent ces 6%.

Il est précisé que les hackers ont profité de ce hack pour retirer l’activation des iPhone pour utiliser n’importe quelle adresse e-mail au lieu compte iCloud en place au départ. Étant donné qu’ils avaient accès au compte Outlook, les hackers pouvaient initier le retrait de la sécurité et mettre un compte personnel sur des iPhone volés.

Source : Cette information et actualité qui a suscité notre intérêt, a été publiée sur le site kulturegeek.fr que nous remercions. il nous a semblé pertinent de vous en faire profiter.
Le piratage d’Outlook/Hotmail est pire que prévu : les hackers ont pu lire les e-mails des utilisateurs Reviewed by Portail SoftMaroc on 04:32 Rating: 5 Le piratage d’Outlook et Hotmail est plus grave que prévu. Microsoft a reconnu aujourd’hui que les hackers ont pu accéder au contenu des...



Aucun commentaire: