Apple devrait-il avoir le contrôle des applications que vous installez sur votre iPhone ? - SoftMaroc - Toutes les actualités informatique et Hi-Tech
Tendance
27 novembre 2018

Apple devrait-il avoir le contrôle des applications que vous installez sur votre iPhone ?



Une plainte de sept ans a finalement été portée devant la Cour suprême, et si l'affaire ne tranchera pas la question du monopole ou non de l'App Store, elle pourrait ouvrir la voie à de futurs litiges.

Mais l'App Store est-il une bonne chose ou s'agit-il d'un monopole devant être mis en concurrence ?

App Store : facilité et sérénité d'esprit

Si vous souhaitez un bon document d’information sur l’affaire Pepper v. Apple qui est examinée par la Cour suprême, je vous suggère de consulter l’article de Gizmodo. C'est une bonne lecture et l'article devrait vous renseigner sur cette procédure qui a commencé en 2011.

Mais mettons de côté le procès pour le moment et examinons une question plus simple : Apple devrait-il avoir le pouvoir de contrôler ce que vous installez sur votre iPhone ou votre iPad ?

Il y a selon moi deux façons de voir les choses.

La première : l'App Store est une bonne chose.

L'App Store est un guichet unique d'applications organisées et validées créées par des développeurs enregistrés auprès d'Apple et proposées dans un cadre permettant à Apple de protéger les utilisateurs des programmes malveillants. 

Autre lecture : l’App Store est un problème et un monopole.

Si en tant que propriétaire d'un iPhone ou d'un iPad, vous souhaitez des applications (et que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas suivre la voie du jailbreaking), alors Apple est votre seule option, et vous devez payer le prix affiché.

Même chose pour les développeurs, sauf que vous n'avez pas d'autre choix que de vous jeter dans les bras d'Apple, de respecter un ensemble de règles et de donner à l'entreprise 30% de commission sur toutes vos ventes.

La concurrence bénéfique aux consommateurs

En tant que gros utilisateur d'iPhone, je suis déchiré.

La commodité et la sécurité de l'App Store me donnent un sentiment diffus de bien-être. Si j'ai eu mon lot d'applications buggées, je n'ai jamais installé quoi que ce soit de néfaste, et la feuille de route d'Apple en matière de sécurité du Store est plutôt bonne.

D'autre part, je trouve les règles et la régulation d'Apple étranges et restrictives. Les règles qui m'empêchent d'acheter du contenu numérique via des applications si le fournisseur de service ne veut pas verser à Apple une commission sont un désagrément.

Par exemple, je ne peux pas acheter de livres audio à partir de l'application Audible ni louer de vidéos à l'aide de l'application YouTube.

Pour tout cela, je dois passer un navigateur. Et cela semble étrange et peu pratique. Bien que je sache que cela est dû aux règles d’Apple (et son désir de prélever une commission), je me demande ce que les utilisateurs réguliers en font.

En ce qui me concerne, je suis globalement satisfait du modèle de l'App Store, même si je trouve étrange à quel point Apple veut contrôler étroitement l'écosystème, en dépit des inconvénients qui en découlent pour l'utilisateur final.

Je n'accepterais pas cela sur un PC ou un Mac, il est donc surprenant de le faire avec un terminal que j'utilise maintenant beaucoup plus qu'un PC ou un Mac.

Néanmoins, je pense qu'un magasin d'applications tiers serait une bonne chose. Oui, il faudrait passer par une phase d'essai (j'imagine que de nombreux services se lanceraient dans l'aventure et échoueraient).

Introduire de la concurrence à Apple ne serait pas une mauvaise chose et pourrait permettre aux développeurs de bénéficier d'une meilleure offre ou aux consommateurs d'acheter des applications moins cher.

Source : Cette information et actualité qui a suscité notre intérêt, a été publiée par Adrian Kingsley-Hughes sur le site zdnet.fr que nous remercions. il nous a semblé pertinent de vous en faire profiter.
Apple devrait-il avoir le contrôle des applications que vous installez sur votre iPhone ? Reviewed by Portail SoftMaroc on 00:53 Rating: 5 Une plainte de sept ans a finalement été portée devant la Cour suprême, et si l'affaire ne tranchera pas la question du monopole ou...



Aucun commentaire: