Le Royaume-Uni se méfie des cryptomonnaies et envisage même de les interdire - SoftMaroc - Toutes les actualités informatique et Hi-Tech
Tendance
2 novembre 2018

Le Royaume-Uni se méfie des cryptomonnaies et envisage même de les interdire



La Financial Conduct Authority a mené une enquête dans le cadre d’un groupe de travail dirigé par le Trésor.

L’enquête portait sur la manière dont le gouvernement britannique devrait aborder le secteur de la cryptomonnaie. Les résultats de cette enquête n’augurent rien de bon, du moins pour les investisseurs en devise virtuelle.

Pour la FCA, « Les cryptoactifs n’ont aucune valeur intrinsèque et les investisseurs doivent être prêts à perdre toute la valeur qu’ils ont investie. »

Les régulateurs britanniques se sont toujours méfiés des cryptomonnaies. Dans son rapport, la FCA définit les différents types de cryptodevises et leur technologie sous-jacente.

De même, elle détaille les mesures que le Royaume-Uni compte prendre pour protéger la Couronne des entreprises douteuses de cryptomonnaie ainsi que des fraudeurs.

Le gouvernement britannique s’attaque au secteur des cryptomonnaies

Le rapport souligne très clairement que le Royaume-Uni juge que les actifs numériques n’ont pas de valeur intrinsèque. Les régulateurs financiers envisagent d’interdire certains types de cryptoassets.

Le gouvernement britannique compte émettre son avis sur cette interdiction potentielle de certaines monnaies virtuelles au cours du premier trimestre 2019.

Il est probable que cette interdiction porte sur des outils d’investissement utilisés par les investisseurs américains à Wall Street tels que les contrats sur différences, les options ainsi que les contrats à terme.

De même, il faut s’attendre à ce que le gouvernement britannique règlemente fortement les services de cryptomonnaies à l’instar des opérateurs de portefeuilles et les bourses.
 
Une méfiance élevée, mais pas totale

Les régulateurs pourront instaurer des services dotés des contrôles KYC/AML similaires à ceux imposés par ShapeShift et Changelly. Ce type de contrôle consiste à avoir le plus d’informations possible sur le client et prévenir tout risque de blanchiment d’argent.

La FCA déclare qu’ « Il existe d’importants risques potentiels associés aux cryptoactifs. La priorité la plus immédiate pour les autorités est d’atténuer les risques pour les consommateurs et l’intégrité du marché ainsi que d’empêcher l’utilisation de cryptoactifs à des fins d’activités illicites. »

En définitive, la FCA veut mettre en place une stratégie complète pour lutter contre le blanchiment d’argent et mettre fin aux activités illicites du Bitcoin.

Elle a déjà assuré que les mesures qui seront instaurées seront plus strictes que la cinquième directive de l’UE relative à la lutte contre le blanchiment d’argent.

Malgré toute cette méfiance, la FCA ne veut pas complètement écarter les cryptomonnaies. Elle écrit qu’ « Il existe peu de preuves que la génération actuelle de cryptoassets offre des avantages, mais il s’agit d’un marché en pleine croissance qui pourrait se révéler avantageux à l’avenir. »

Source : Cette information et actualité qui a suscité notre intérêt, a été publiée par Andy sur le site fredzone.org que nous remercions. il nous a semblé pertinent de vous en faire profiter.
Le Royaume-Uni se méfie des cryptomonnaies et envisage même de les interdire Reviewed by Portail SoftMaroc on 05:49 Rating: 5 La Financial Conduct Authority a mené une enquête dans le cadre d’un groupe de travail dirigé par le Trésor. L’enquête portait sur la...



Aucun commentaire: